Gaufre liégoise, la véritable recette !

gaufre mention

Nous avons voulu tester les gaufres liégeoises pour changer un peu des gaufres dites « classiques », les gaufres bruxelloises.
Ces dernières sont croquantes, légères et assez neutres en goûts, d’où le fait de les garnir; tandis que les gaufres liégeoises sont épaisses, denses et caramélisées dû au sucre perlé qui fond à la cuisson.
Cette dernière s’apparente d’ailleurs presque plus à une brioche qu’à une gaufre tant la consistance est épaisse !

Enfin, vous aurez compris, la Belgique est LE pays de la gaufre. A vous maintenant de choisir entre Bruxelles et Liège !

Préparation: 15 min
Repos: 45 min
Cuisson: 12 min
Difficulté: difficulte 1 patte

Ingrédients (pour environ 12 gaufres):
– 400 g de farine
– 200 g de beurre mou
– 15 cl de lait
– 2 œufs
– 150 g de sucre perlé
– 20 g de levure boulangère fraîche
– 1 gousse de vanille
– 1 pincée de sel

Dans une casserole, faites tiédir le lait puis délayez la levure dedans. Mettre de côté.

Dans un saladier, mélangez farine, œufs, sucre vanillé, sel et le mélange lait/levure. Pétrissez bien la pâte à l’aide d’une spatule. Laissez gonfler la pâte 30 min sous un linge humide.

Incorporez alors le beurre mou en pétrissant à la main. Oui, oui ça colle. Mais bon c’est pour la bonne cause !  😉 Incorporez le sucre perlé, mélangez.

Faire chauffer le gaufrier. Quand il est bien chaud, prendre une bonne cuillère à soupe de pâte et  et la poser sur le gaufrier et refermez.

Laisser bien cuire 3-4 minutes (dû à l’épaisseur) jusqu’à ce que les gaufres soient bien dorées.

Mangez-les quand elles sont chaudes. Froides, c’est beaucoup moins bon.

Astuce de Domino:  Pour encore plus de gourmandise, vous pouvez ajouter du chocolat, de la chantilly ou des fruits dessus. Après vous êtes bien calé et pouvez aller piquer un roupillon !
Astuce d’Eurêka: Si vous ne les mangez pas toutes tout de suite, passez-les un coups au grille pain et dégustez !

Publicités

Les filles à fromages, une association qui va vous faire fondre !

Lors de notre visite à la galerie Milk Factory (Paris XI), nous avons découvert le Cercle Officiel des Filles à Fromages et plus si affinités (COFFE).
Mais qu’est-ce qui se cache derrière ce drôle de nom ?
Les Chats Toqués ont enquêté et vous dévoilent tout sur cette association qui nous a fait fondre !

galerie

C’est l’histoire de femmes qui partagent la passion du fromage d’une façon très assumée et qui se sont données pour mission de rendre l’image du fromage glamour et de montrer qu’on peut en manger tout en restant sexy et féminine.
Le magazine du plaisir à table, le Grand Seigneur, a d’ailleurs décrit il y a quelques mois ce dernier phénomène comme: «une génération de femmes gourmandes qui souhaitent assouvir leurs passions fromagères comme les hommes, c’est à dire en toute liberté entre la salade et le dessert, et de préférence avec une tartine beurrée».

Cette association est née l’an dernier à Paris, à l’initiative d’un petit groupe de foodistas composé de restauratrices, comédiennes, femmes de médias, etc.. Ce collectif se réunit ponctuellement pour déguster tommes, camemberts, chèvres, crottins, fourmes, et pour prouver « qu’on peut rester belle et sexy en mangeant des fromages français » !

Pour prouver que l’élégance féminine allait de pair avec la passion fromagère, quoi de plus efficace qu’une expo de jolies photos les mettant en scène?
Du 7 février au 26 avril 2014, la galerie Milk Factory expose une vingtaine de superbes clichés drôles, élégants et bien sûr fromagèrement gourmands !
Des personnalités médiatiques ont joué le jeu comme revendiquent l’ex-miss France Alexandra Rosenfeld, l’humoriste et chanteuse Joséphine Drai, la chef Amandine Chaignot ou encore la comédienne Julie Boulanger.
Elles sont toutes passées devant l’objectif du photographe Thomas Laisné.

portraits

Au rythme d’une trentaine de nouvelles demandes d’adhésion par jour, on n’a pas fini d’entendre parler de ce collectif !
Vous aussi, vous avez envie de dire cheese? Pour rejoindre ce cercle féminin pas comme les autres, il vous suffit d’envoyer à cette adresse : contact@lesfillesafromages.com,votre mail, votre adresse, votre numéro de téléphone, le nom de votre fromage préféré et le petit blabla officiel ci-dessous :

«Je soussignée, XXXXXXXX, résidant à XXXXXXX, déclare souhaiter devenir membre de l’association du « Cercle Officiel des Filles à Fromages Et affinités », aussi communément appelée « Le Cercle des Filles à Fromages », ayant pour objet de réunir les amatrices et les amateurs de fromages français et de leur faire découvrir et déguster des produits laitiers d’exception. Je prendrais connaissance des statuts et du règlement intérieur qui me seront adressés par courriel ultérieurement. J’ai pris bonne note des obligations qui incombent aux membres, notamment une cotisation annuelle exceptionnelle de 1 euro.»

La véritable recette de la Croziflette !

croziflette mention

L’hiver rime avec froid, vent, pluie mais aussi avec bonnes recettes montagnardes et conviviales à partager entre amis/familles où l’on retrouve notre bon fromage français puant et coulant dont on raffole tant!

Amis fondus de fromage, cette recette est pour vous ! Des pâtes (enfin des crozets ici pour les experts), du fromage et du jambon. En résumé, une recette haute en saveurs et calories aussi !! Bon on peut se lâcher quelques fois, non?!

Et comme les chats toqués n’ont pas froids aux yeux, ils ont fait goûter leur recette de croziflette à leur meilleure amie savoyarde! Eh oui on vous avez dit, ils sont toqués ces chats!
Vous voulez avoir son verdict, hein? Eh oui elle a adoré la recette!?!

On avoue, on n’a pas trop pris de risque. La recette vient tout droit de la boîte de crozets de la marque Alpina Savoie.

Préparation: 15 min Cuisson: 5 min Difficulté: difficulte 1 patte

Ingrédients (pour 6 personnes):

– 300 g de Crozets (idéalement moitiés Crozets nature et moitié Crozets au sarrasin). Pour savoir où acheter les Crozets, RDV en bas de l’article à la rubrique « astuces »
– 4 tranches de jambon cru de Savoie
– 1 gros oignon
– 1 Reblochon de 450 g
– 50 cl de crème fraîche

Faire cuire les Crozets en les plongeant 15 mn dans un grand volume d’eau bouillante salée.

Couper le jambon cru en fines lanières et la moitié du Reblochon en dés, en enlevant préalablement la peau.

Faire suer l’oignon.

Égoutter et rincer abondamment les crozets à l’eau tiède.

Répartir dans un grand plat à gratin les crozets, arrosez-les de crème fraîche, ajoutez les lanières de jambon, puis l’oignon, et enfin les dés de Reblochon. Mélanger un peu le tout pour une bonne répartition et finir par l’autre moitié de reblochon coupé en tranches épaisses, cette fois-ci en gardant la peau. C’est ce qui fera le bon effet gratiné au-dessus !

Faire fondre 5 minutes à four chaud (180° C). Servir aussitôt.
C’est bien meilleur quand c’est très chaud !

Astuce de Domino:  Où peut-on acheter des crozets ? En effet, les grandes surfaces n’en vendent pas, sûrement en Savoie mais pas en région parisienne en tout cas. Nous, nous les avons trouvé à Lafayette Gourmet.  Le site Alpina Savoie propose sur son site un moteur de recherche qui répertorie les points de vente par région qui distribuent leurs produits:  http://www.alpina-savoie.com/fr/points_vente.html

Astuce d’Eurêka: Pour accompagner la croziflette, une simple petite salade verte bien assaisonnée est parfait ! Ca allège le plat et apporte un peu de fraîcheur !

Pomze, un concept autour de la pomme avec des salades au top pour le déj !

Grâce à un ami, j’ai découvert le restaurant Pomze Blvd Hausmann.
Pour être honnête j’avais quelques à priori avant d’y aller en me disant que dans ce quartier il n’y aurait que des restaurants chers, un peu vieillot, et avec une cuisine de qualité moyenne.

Et finalement j’ai eu une très belle surprise et découvert un joli concept qui me parle beaucoup en plus ! Eh oui tout le monde peut se tromper ! devanture

Pomze est un concept entièrement dédié à la pomme sous toutes ses formes. Ce lieu, sur plusieurs étages, est à la fois une épicerie fine, un salon de thé et un restaurant à fruits dédiés aux pommes.
Pomze s’est en effet donné pour mission de faire découvrir la pomme sous toutes ses formes grâce à une cuisine originale à base de pommes et c’est franchement réussi.

Dès l’entrée dans ce restaurant, vous entrez dans le coin épicerie fine où le bar à fruits vous propose plus de trente-cinq références de cidres, un cidre à la pression, six pur jus et des cocktails originaux. Dans l’espace boutique du restaurant à fruits vous pourrez vous procurer du pommeau, du calvados, de la manzana, des confitures, des gelées, des compotes des chutneys maison, des livres de cuisine, et bien sûr… des pommes de diverses variétés et provenances. Toutes les confitures sont confectionnées sur place, dans les cuisines de Pomze, et une série spéciale est réalisée à partir de pommes provenant du potager du roi, à Versailles. pomme

Au premier étage, vous y trouverez un restaurant gastronomique. Vous mangerez  des pommes en entrée, plat et dessert ! Le chef de ce restaurant vous propose une cuisine originale, d’inspiration classique avec des formules entrée-plat (34 €) ou plat-dessert (28 €). La carte est franchement très alléchante, vous pourrez par exemple goûter les plats suivants. En entrée: filets de maquereau de Bretagne « brûlés », salade façon pommes à l’huile ou l’Escabèche de suprêmes de caille, mille feuilles du potager et du verger. En plat: un Risotto de scampi au cidre de la vallée de la Rance ou un Magret de canard des Landes façon Apicius, pommes et pêches de saison. En dessert, on peut se faire plaisir avec le fondant chocolat, coeur de pomme, glace vanille Bourbon.

Nous nous n’avons pas testé la partie restaurant gastronomique mais la partie salade bar, c’est à dire la formule déjeuner qui propose de sublimes salades servies dans la partie au -1, dans une salle cosy et chaleureuse  avec des murs naturels blanchis à la chaux, une bibliothèque impressionnante, remplie d’une grande variété de bouteilles de cidre, un coin canapés de cuir et des chaises/coussins très colorés. Image1

Le rapport qualité-prix est excellent ! La formule comprend une grande salade, une boisson et un café à 15,50 €, les salades sont très copieuses, servies dans de grands saladiers. Les salades sont vraiment gourmandes, avec plein d’ingrédients et très variées. Tendance asiatique pour certaines, côté mer pour d’autres.

2 salades

Enfin, le salon de thé au RDC ou au -1 propose des thés, parfumés à la pomme, avec de bonnes pâtisseries maison.

Bref une adresse que les chats toqués vous recommandent chaudement soir pour un déj, un dîner ou tout simplement l’achat de produits à base de pomme !

Pomze
109 bd Haussmann
75008 PARIS
Métro: Saint Augustin ou Madeleine

Wraps maisons aux 2 saveurs, avocat et tomates séchées

wraps mention

Quand nous recevons des amis, nous aimons depuis quelques temps aussi cuisiner pour l’apéritif. Ca rajoute du boulot, certes, mais ça fait plaisir dès l’arrivée et change des gâteaux apéros trop gras et salés. Bon, j’avoue qu’il y en a quand même quelques uns mais en minorité.

Nous essayons plein de petites recettes bien sympatoches et aujourd’hui nous souhaitons vous faire découvrir les wraps faits 100% maison, de la pâte à la garniture. Il y a mille façons de les garnir. Nous, on a choisi une base St morêt avec avocat pour le 1ère recette et tomates séchées/pignons de pin pour le 2ème recette.

Préparation: 30 min
Repos: 30 min
Difficulté: difficulte 1 patte

Ingrédients (pour une 20nes de wraps):

  • Galettes de blé

– 250 g  de farine
2 cuil. soupe d’huile d’olive
– 1/2 cuil. à café
– Optionnel: quelques feuilles de persil, paprika, curry

  • Wraps à l’avocat:

– 75 g de ST Morêt
– 1 avocat bien mûr
– 2 cuil. soupe de jus de citron
-1 pincée de cumin
– Quelques feuilles de persil ciselé
– Sel et poivre

  • Wraps tomates séchées/pignons de pin:

– 75 g de ST Morêt
– 120 g de tomates séchées
– 30g de pignons de pain
– Quelques feuilles de basilic (frais si possible)
– Sel et poivre

Préparation des galettes.

Mélanger la farine, le sel et l’huile. Verser progressivement 10 cl d’eau et travailler jusqu’à obtenir une pâte lisse et souple. Rajouter un peu de farine si la pâte colle trop.
Diviser la pâte en 4 et à l’aide d’un rouleau à pâtisserie, former 4 cercles de 20 cm environ. Essayer au maximum qu’ils soient ronds, ça sera plus facile pour faire de jolis roulés!
Si vous voulez (optionnel), vous pouvez personnaliser les galettes avant de les former en ajoutant à la pâte des herbes ciselées ou des épices comme le curry pour le paprika.
Dans une poêle, faire cuire les galettes 1 minute de chaque côté. Il faut qu’elles soient un peu dorées et restent souples pour pouvoir les rouler. Donc faites attention à la surcuisson!

Pour la farce, mixer tous les ingrédients au robot puis étaler la farce sur les galettes. C’est plus gourmand d’avoir un peu d’épaisseur de farce.
Les rouler en serrant bien. Filmer avec du film alimentaire, réserver 30 minutes minimum au frais.
Avant de servir, couper en tranches de 1,5 cm.

Lire la suite

Salade croquante aux fruits, écrevisses et crumble noisette

ecrevisses

Oui, on avoue, nous sommes des fans d’entrées légères, fraîches, à base de poisson cru ou de crustacé et sucré-salé. Qu’est-ce que vous voulez, on ne se refait pas !

Aujourd’hui nous voulions partager avec vous cette belle recette découverte sur le site de L’Atelier des Chefs.

Simple, rapide et goûteuse, cette entrée nous a fait frémir les moustaches !

Préparation: 20 min
Difficulté: difficulte 1 patte

Ingrédients (pour 6 personnes):

  • Pour le crumble:

– 40 g de poudre de noisette
– 40 g de beurre doux
– 40 g de farine de blé
– 40 g de parmesan

  • Pour les écrevisses:

– 30-40 pièces d’écrevisses soit déjà cuites (chez Picard par exemple), soit crues. Dans ce cas, utilisez les éléments suivant:
– 3 L d’eau
– 20 g de gros sel
– 15 cl de vinaigre d’alcool blanc

  • Pour la garniture:

– 2 pommes
– 2 poires
– 10 abricots secs
– 1 citron jaune
– 1 pincée de graines de cumin
– 5 cl d’huile d’olive
– 6 pincées de sel fin
– 6 tours de moulin à poivre

  • Pour le dressage:

– 10 cl de bisque de crustacés
– 100 g de pousses d’épinard
– 3 cl d’huile d’olive
– 6 pincées de sel fin
– 6 tours de moulin à poivre

Pour le crumble
Préchauffer le four à 180 °C (th. 6).
Dans un saladier, réunir la farine, le beurre coupé en dés, la poudre de noisette et le parmesan râpé, puis malaxer le tout à la main jusqu’à obtenir la texture d’un sable grossier.
Disposer la préparation sur une plaque de cuisson et l’enfourner à 180 °C pendant environ 15 min, jusqu’à ce qu’elle soit bien dorée.
Laisser ensuite refroidir.

Si vos écrevisses sont crues.
Faire bouillir l’eau avec le gros sel et le vinaigre.
Plonger les écrevisses et cuire 3 minutes après la reprise de l’ébullition. Les égoutter, les laisser refroidir.

Pour la garniture
Décortiquer les écrevisses, puis les assaisonner d’un filet d’huile d’olive, de sel et de poivre.
Éplucher
les poires et les pommes, puis les couper en brunoise (petits dés). Zester et presser le citron jaune. Couper les abricots en petits dés.
Dans un bol, réunir les fruits, les dés d’abricots secs et les graines de cumin, puis assaisonner le tout de jus et zestes de citron jaune, de sel, de poivre et d’un filet d’huile d’olive.

Pour le dressage
Faire chauffer doucement la bisque de crustacés.
Dans des assiettes, dresser la salade de fruits d’automne dans un cercle. Disposer les queues d’écrevisses dessus, puis ajouter le crumble noisette. Décorer de pousses d’épinards assaisonnées d’huile d’olive, de sel et de poivre.
Finir par un trait de bisque de crustacés et déguster aussitôt.
Lire la suite

Mousse au chocolat, recette de Pierre Hermé

mousse chocolat

La mousse au chocolat, un dessert classique, certes, mais qui a la don de nous replonger en enfance dès la première bouchée !

Onctueuse et intense en chocolat, la recette de Pierre Hermé risque de faire des accros !
Et pour encore plus de gourmandise et d’intensité, nous vous conseillons d’utiliser du chocolat professionnel, par exemple du Cacao Barry à 65% (acheté à l’épicerie G.Detout – cf article : http://wp.me/p4bztq-E)

Préparation: 30 min
Repos: 4 h minimum
Difficulté: difficulte 2 pattes

Ingrédients (pour 8 personnes):

– 320 g de chocolat noir (du chocolat professionnel si possible)
– 80 g de beurre
– 8 œufs entiers
-80 g de sucre
– 1 pincée de sel

Dans un récipient placé au bain-marie, faire fondre le chocolat et le beurre coupé en petits morceaux et mélangez-les.

Séparer les blancs des jaunes d’œufs et versez-les dans un bol. Réservez les blancs.

Battre légèrement les jaunes d’œufs pour les liquéfier.
Dans une jatte, montez les blancs en neige après y avoir ajouté 1 pincée de sel. Lorsqu’ils deviennent bien blancs et mousseux, incorporez le sucre et continuez de fouetter jusqu’à ce qu’ils soient bien fermes.
Ajoutez aussitôt les jaunes délicatement à l’aide d’un fouet mais sans fouetter, en descendant au centre du récipient et en remontant le long des bords de façon à obtenir un mélange homogène.

Incorporer 1/4 du mélange jaunes-blancs dans la préparation beurre-chocolat en mélangeant délicatement à l’aide d’une spatule souple.
Versez le tout sur les 3/4 restants, et toujours en prenant soin de descendre la spatule au milieu du bol en remontant le long des bords pour ramener la préparation vers le centre, mélangez délicatement.

Dans un grand saladier, coulez la mousse au chocolat. La mettre au réfrigérateur 4h.

Pour une présentation individuelle, laissez raffermir légèrement la mousse au chocolat, environ 15 minutes au réfrigérateur. Glissez-là ensuite dans une poche munie d’une douille cannelée et garnissez les ramequins en formant une rosace sur le dessus.

Lire la suite

La Régalade, un des meilleurs bistrots de Paris !

la regalade couverts serviette

Pour une jolie  occasion, nous avons décidé de tester le fameux bistrot La Régalade, celui du 14ème arrondissement.
Proximité oblige !

Qui n’a jamais été déçu par une adresse que vos amis/des sites vous recommandent?
Là, amis gourmets, vous ne serez pas déçus. On vous l’assure, parole de chats !

Nous sommes restés bouche bée devant cette belle cuisine de bistrot traditionnelle, goûteuse, généreuse et chaleureuse. Après le départ du grand Yves Camdeborde, son second, Bruno Doucet, a pris la relève et nous invite à retrouver des produits de saison, de terroir ou oubliés, autour de recettes simples et traditionnelles inspirées du sud-ouest.

Concernant le menu, vous aurez le choix des plats mais pas de la formule. C’est en effet un prix unique pour tout le monde: 37€ avec 5 choix d’entrées, 5 choix de plats et 5 choix de desserts, valables midi et soir. Petits appétits, s’abstenir !

Tout commence avec un authentique set de couverts basques et sa jolie planche noire posés sur la table qui vous plongent tout de suite dans une douce atmosphère bistrotière parisienne avec mobilier en bois, globe au plafond et comptoir central.
Pour nous faire patienter, tout commence par une terrine de cochon, foie, gras et herbes accompagnée de ses petits cornichons. A la bonne franquette, nous vous l’avions dit !

terrine

Puis, nous avons continué à nous régaler avec nos deux jolies entrées.
Tout d’abord avec le velouté d’asperges , morceaux de foie gras et  croûtons. Le serveur a d’abord servi la partie « solide » avant de venir verser le velouté chaud sur la préparation. Un joli geste et astucieux en plus pour éviter que le foie gras ne fonde et les croûtons ne ramollissent!

entrée soupe

Deuxième entrée: un risotto crémeux à l’encre de seiche, agrémenté d’une superbe poêlée de gambas au jambon et à l’ail frit.
Exquis !

entrée lentilles

Puis débarqua une joue de bœuf braisé au vin rouge de Touraine, accompagnée de ses légumes d’hiver et d’une purée de pomme de terre et de sa salade.

boeuf

Bon là, il faut avouer qu’on n’a plus trop faim… mais la liste des desserts, dont certains renommés dans tout Paris, nous poussent à trouver encore une petite place.

Dans la liste des desserts incontournables de la Régalade, il y a le fameux soufflé au Grand Marnier. Impressionnant de hauteur, non?

soufflé la régalade

Sinon vous pouvez opter pour le gourmand « riz cuit au lait et à la vanille comme le faisait ma grand-mère, caramel laitier ».

Ou encore pour un dessert léger et frais: la nage de mangue et ananas agrémentée de son sorbet mangue/ananas et de sa tuile croustillante. Ca a été notre choix.

dessert mangue

Pour les amateurs de vin, La Régalade vaut aussi le détour : large choix et grands crus au rendez-vous.

En bref, une excellente adresse, sûrement une des meilleures de Paris à ce prix-là. Tout est parfait, les produits sont beaux, les plats généreux et authentiques, dans une ambiance charmante. Une grande adresse!

Juste un mini bémol à signaler. Le service était beaucoup trop rapide. Nous avons été servis apéritif-entrée-plat-dessert en 1h15. On s’est senti pressé, ce qui n’est pas très agréable !

Prix : 50-55€ environ (entrée, plat et dessert + vin). 37€ le menu

En bref, allez-y, c’est la régalade assurée !

49, av. Jean-Moulin
75014 Paris
Métro : Porte de Vanves ou Porte d’Orléans

Guacamole, on en raffole !

???????????????????????????????

A l’apéritif, nos invités adorent quand il y a du guacamole à diper avec des nachos. Malheureusement il est souvent acheté tout fait et pourtant… un guacamole maison c’est vraiment gourmand, frais, plein de saveurs.
Aucune comparaison possible ! En plus c’est très rapide et facile à préparer.

Alors qu’attendez-vous pour faire un guacamole maison à vos invités ?

Préparation: 10 min
Difficulté: difficulte 1 patte

Ingrédients (pour 6 personnes):

– 2 avocats bien mûrs (c’est promordiale pour un guacamole onctueux et savoureux)
– 1 tomate
– 1 citron vert
– 1 oignon rouge
– 1/2 botte de coriandre
– 1 petit piment oiseau
– sel et poivre

Porter à ébullition une  petite casserole d’eau et plonger la tomate dedans pendant 1 min (pas plus surtout!). Retirez-là de l’eau bouillante, passez-la sous l’eau froide puis ôter la peau. Couper la tomate en 4, retirez les graines et hachez la chair.

Epluchez et hachez l’oignon rouge. Effeuillez et hachez grossièrement la coriandre (elle doit être visible dans le guacamole).

Pressez le citron (aidez-vous d’une fourchette pour extraire le maximum de jus) et versez le jus dans un bol. Epluchez les avocats et mettez immédiatement la chair dans le jus de citron (pour pas qu’ils noircissent).
Ecrasez la chair à l’aide d’une fourchette puis ajoutez la tomate, la coriandre, l’oignon et le chili powder. Salez, poivrez.

Servir immédiatement.

Lire la suite

Choux d’enfer, le nouveau kiosque gourmand by C.Michalak et A.Ducasse

photo

J’ai testé pour vous le dernier concept street food qui vient d’ouvrir fin janvier à Paris!

Prenez deux grandes stars de la gastronomie française, Alain Ducasse et Christophe Michalak, mélangez leurs talents, leurs savoir-faire et leurs énergies et vous obtiendrez le tout nouveau spot gourmand : Choux d’Enfer.

La première chose qui marque en arrivant est le kiosque au design surprenant, innovant et aux lignes modernes. Il a été dessiné par Patrick Jouin himself (mobilier urbain et rétro).

Et puis bien sûr, il y a les choux. Alors, non, Christophe Michalak n’est pas derrière les fourneaux sur place, mais il a créé lui-même les recettes dans son laboratoire. Un concept qui fait toute la différence : des mini gougères salées, des chouquettes, des choux remplis à la dernière minute au moment où vous passez votre commande. Les choux sont livrés le matin pré-cuits puis repassés au four une 2ème fois sur place au kiosque pour éviter qu’ils ne se déssèchent trop vite. Le choux est sensible et délicat, eh oui ! Ils sont très croquants, même sans craquelin, et agrémentés de sucre perlé, de chocolat, d’amande au-dessus.
Les crèmes sont aussi préparées tous les jours et livrées le matin.

Il y a trois grands types de choux: les salés (les gougères), les sucrés garnis de crèmes et les chouquettes sans crème.

1- Les gougères:

Au Comté, décliné en 3 saveurs: curry, cumin, poivre.

Ça croque sous la dent, le fromage vient parfumer le palais sans le déborder. Un gougère en forme de craquant au fromage, une tartine croustillante en forme de boule. Le Curry est assez léger. Le Poivre s’accorde parfaitement avec le fromage.

2- Les sucrés garnis de crèmes

Cinq crèmes au choix: vanille de Madagascar, café, caramel, chocolat ou agrumes.

photo (1)

L’association des textures prend ici son sens et affirme l’idée générale. Les crèmes sont très bonnes, extrêmement  parfumées, onctueuse, sucrée juste ce qu »il faut pour soutenir les arômes puissants.

3- Les chouquettes

Agrémentées de pépites d’amande ou de chocolat.

photo (4)

Avis de Domino:  moi qui suis un grand gourmand, j’ai envie de résumer ce concept par  la fameuse expression: « C’est gourmand, c’est croquant ! »La gourmandise vient des crèmes garnissant les choux qui sont vraiment très réussies, savoureuses et pleine de saveurs. Par contre pour moi c’est croquant, mais trop croquant et même sec. Il est toujours intéressant d’avoir ce contraste de texture, mais le contraste est tellement fort, que ça provoque un certains déséquilibre. Le chou est perdu dans la crème. Après ça n’engage que moi!

Avis d’Eurêka: Je suis assez d’accord avec toi Domino. Faudrait-il mettre moins de crème peut-être? Avoir une pâte plus moelleuse, ce qui est très difficile pour avoir en même temps des choux bien gonflés?
Mais il faut l’avouer, ce kiosque est superbement placé, près de la Tour Eiffel, sur les rives de la Seine. Je pense que les touristes vont quand même se régaler !

Choux d’enfer
Croisement quai Branly et rue Jean Rey, 75015 Paris

Assortiment de 9 choux salés 7€
Assortiment de 10 choux (quettes) 5€
Assortiment  de 3/5/10 choux sucrés 6/9/17€

photo (2)