Saint-Jacques, chutney d’ananas et raisins

st jacque chutney mention

En entrée ou en plat, les St Jacques ravissent toujours nos papilles.

Il existe une multitude de recettes, mais les St Jacques restent toujours les stars du plat/entrée, et elles le valent bien! Elégantes, un goût raffiné et une texture à part entière, les St Jacques s’habillent aujourd’hui de leur habit sucré-salé.

Prêt pour une recette aussi simple que bonne? C’est parti !

Recette de L’Atelier des Chefs, lors de mon cours en ligne.

 

Préparation: 20 min
Cuisson: 20 min
Difficulté: difficulte 1 patte

Ingrédients (pour 4 personnes):

– 12 noix de Saint-Jacques (fraîches ou surgelées)
– 300g d’ananas (frais ou en boîte)
– 30g de raisins secs blonds
– 30g de miel
– 100g de mesclun
– 4cl de vinaigre de vin blanc (ou vinaigre de Xérès)
– 3cl de sauce soja (la « salé » pour ceux qui se poseraient la question)
– Huile d’olive
– Fleur de sel, poivre

Dans une casserole, mélanger le miel, le vinaigre et le poivre, puis cuire à feu fort pour obtenir un caramel clair.

Ajouter ensuite les cubes d’ananas surgelés, les raisins égoutés, puis un verre d’eau.

Laisser mijoter durant 15 à 20 min (le liquide doit s’être évaporé totalement). Si le feu est trop fort, ajouter un peu d’eau en cours de cuisson et tourner avec une cuillère en bois de temps en temps.

Faire chauffer une poêle, puis verser l’huile d’olive et saisir vivement les noix de Saint-Jacques sur une face pendant 2 min. Surtout ne pas les cuire plus, elles deviendraient plastiques.

Ne pas les retourner (la cuisson en sera meilleure) et ajouter la sauce soja, puis poursuivre la cuisson durant 1 min.
Éteindre le feu et assaisonner légèrement les noix de Saint-Jacques de fleur de sel.

Au centre d’une assiette, dresser de beaux morceaux de chutney, puis poser dessus 3 noix de Saint-Jacques, face dorée vers le haut.
Huiler légèrement le mesclun et réaliser un joli bouquet, puis le déposer sur les noix de Saint-Jacques.
Décorer les assiettes d’un trait du jus de cuisson des noix de Saint-Jacques et d’un trait de sauce soja.

 

Astuce de Domino: N’ayez pas peur de laisser assez longtemps le chutney sur le feu. Ca doit caraméliser, avoir une jolie couleur brune. Il n’y doit plus y avoir d’eau à la fin du tout.

Avis d’Eurêka: Une recette qui sera un franc-succès garanti! Une recette aussi qui, à part le chutney qui peut être préparé en avance, est très rapide et peut être faite à la dernière minute. Pratique quand on reçoit !

Beef ! : le nouveau magazine culinaire pour les hommes – magazine décalé ou sexiste ?

COVER-BEEF1

Dans le paysage des magazines culinaires, un nouveau trimestriel arrive dès demain en kiosque (27/03/2014):  le magazine Beef ! qui se présente comme « le premier magazine cuisine et lifestyle pour les hommes ».

En attendant de l’acheter, Les Chats Toqués vous donnent en avant-première les principales infos sur ce magazine dont la sortie ne va pas passer inaperçu !

Ce magazine est la déclinaison française du magazine allemand du même nom, qui aurait été créée par Jan Spielhagen, ancien rédacteur en chef de Men’s Health en Allemagne, « lassé de feuilleter des magazines de cuisine qui s’adressent aux ménagères ».

Ce magazine s’adresserait à une génération d’hommes « qui n’a pas peur de confronter sa virilité aux fourneaux ».

Au menu, des recettes de cuisine, un focus sur des « produits d’exception », des « objets emblématiques » et tout un tas de reportages plus virils les uns que les autres, et d’un cahier central détachable qui « prodiguera également ses conseils pour dénicher le vin ou la bière qui transformeront la traditionnelle soirée foot en un moment inoubliable ».

Et avant même sa sortie ce magazine fait déjà polémique, avec un « bad buzz » important dû à son ton et à des propos très…décalés ou carrément sexistes.

En effet, on apprend par exemple que la machine à pain est réservée aux petites meufs sans force (qui en plus, capricieuses comme elles sont, la remisent au placard à peine acquise) et que c’est un travail d’homme que de pétrir la pâte !

Plus loin, le rédacteur en chef de Beef ! va jusqu’à s’agacer de cette autre « lubie » consistant à faire désosser les morceaux de viande chez le boucher : « une manie toute féminine », dit-il.

« Nous (les hommes) pourrons ainsi réaffirmer nos valeurs [masculines] et redonner à la viande rouge, aux féculents, aux matières grasses toute la place qu’ils méritent », poursuit l’éditorialiste, qui va chercher les clichés jusque dans l’assiette, sous-entendant certainement que les femmes se nourrissent surtout de soupes et de feuilles de salade.

On imagine que c’est sous le couvert de l’humour que toutes ses saillies ont été rédigées. En tout cas, ça ne va laisser personne indifférent !

Pour que chacun se fasse son idée, RDV demain en kiosque chez votre marchand de journaux.

N’hésitez pas à réagir à cet article en donnant votre avis sur le magazine !

Tiramisu au café, la recette traditionnelle

tiramisu mention

Vous allez me dire le Tiramisu au café, un grand classique !
Oui c’est vrai mais on éprouve toujours beaucoup de plaisir à le faire et à le manger, non?
Ces différentes couches: biscuits imbibés de café, mascarpone et poudre de chocolat, c’est hyper ludique et amusant à réaliser.

Préparation: 30 min
Cuisson: 15 min
Repos: 15 min
Difficulté: difficulte 1 patte

Ingrédients (pour 6 personnes):
  • Pour les biscuits (sinon vous pouvez acheter des biscuits à la cuillère dans le commerce: prendre 2 paquets):

–  3 œufs
– 80g de sucre en poudre
– 80g de farine

  • Pour la crème:

–  3 œufs
– 50g de sucre en poudre
– 250g de masacarpone
– 50g de cacao en poudre non sucré
– 12 cl de crème liquide entière
– 25 cl de café

  • Pour le biscuit

Préchauffer le four à 220 °C (Th.7).
Clarifier les œufs (séparer les blancs des jaunes). Monter les blancs en neige et ajouter le sucre quand ils deviennent mousseux. Ajouter les jaunes, puis la farine tamisée, mélanger délicatement. Étaler ensuite la pâte sur une plaque et l’enfourner à 220 °C pendant 6 à 8 min.
Découper dans le biscuit des empreintes de la taille des moules.

  • Pour la crème

Monter la crème liquide froide en chantilly. Fouetter les oeufs et le sucre comme un sabayon jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Fouetter le mascarpone dans un bol pour le détendre, puis lui ajouter 1/3 du sabayon. Mélanger, puis ajouter le reste de sabayon et la crème montée en fouettant délicatement.

  • Pour le montage

Monter le tiramisu en alternant une couche de biscuit imbibé au café et une couche de mousse mascarpone. Renouveler l’opération, puis terminer en saupoudrant le tiramisu de cacao en poudre.
Le mettre au réfrigérateur recouvert d’un papier alu pour ne pas qu’il dessèche. Le sortir 5 minutes avant de servir.

Astuce de Domino:  Il existe de nombreuses variantes aux fruits rouges, citron,…Je vous les conseille toutes car chacune est un dessert bien différent mais toujours aussi gourmand.

Avis d’Eurêka: Pour une jolie finalisation, avant de saupoudrer le gâteau de poudre de cacao, fabriquez de jolis pochoirs. Découpez dans du papier ou carton plusieurs formes de votre choix (étoiles, cœur, …). Posez-les délicatement sur le gâteau et saupoudrez de cacao. C’est pas joli?

Merci Jérôme: la french bouffe à emporter – Bonne adresse pour déjeuner !

loko OKKKKK

Malgré la pléthore d’offres sur Paris pour le déjeuner, on se demande souvent: mais où va-t-on manger à midi?

On a souvent le choix entre un snack sur le pouce à la boulangerie ou le fast food du coin pour la formule rapide ou attendre des heures pour se faire servir au restaurant qui coute relativement cher et qui n’est pas toujours bon en plus!  Il n’est pas toujours facile à midi de bien manger, pour pas trop cher et rapidement !

Le nouveau concept « Merci Jérôme » est LA bonne adresse à noter dans vos calepins pour allier rapidité, qualité et prix abordables.

Le concept est simple : le bistrot à emporter. C’est à dire des bons plats bien de chez nous (quiche lorraine, tomates farcies, salade auvergnate,…) à manger sur place ou à emporter dans une ambiance terroir modernisée, et fun.
Ce concept de a ouvert en novembre 2012 et commence à pousser comme des champignons. Il existe aujourd’hui 4 restaurants et Jérôme n’a pas l’intention d’en rester là.

lieu

Mais pourquoi ce nom « Merci Jérôme »?
C’est en fait l’histoire des trois fondateurs: Jérôme, Philippe et Laurent. Ces deux derniers se sont connus grâce à Jérôme alors patron de la grande boulangerie de Bagatelle à Neuilly. De cette nouvelle rencontre et amitié née une entreprise qu’ils fondent ensemble et qui tourne bien. Cinq ans plus tard ils la revendent. Ils retournent voir Jérôme et lui disent: « Ce succès c’est à toi qu’on le doit, tu nous a présentés, un grand merci! C’est alors qu’ils proposent à Jérôme de monter une nouvelle boîte avec eux autour du projet de Jérôme qui a toujours voulu développer des bistrots à emporter.
Autant vous dire que le nom du concept a été vite trouvé, les deux associés ont été unanimes : «  Merci Jérôme « .

fondateurs

Qu’est-ce qu’on a mangé alors?
Notre choix s’est porté sur une quiche magret de canard/figue, accompagnée de sa salade verte et d’une compote de pêche délicieuse.
Pour la boisson, il y a une fontaine à eau que vous pouvez agrémenter de sirop (grenadine, menthe ou orgeat)

menu a nous

Il y a plusieurs formules au choix :

11,20€:  plat + entrée ou plat+ dessert
-> ex entrées: salade du pêcheur, soupe du jour
-> ex plats chaux: filet de rouget/tapenade, ravioles au fromage, ratatouille/semoule) ou grosses salades composées
-> ex desserts: riz au lait, salade ou compotes de fruits frais
– 9,99€: quiche au choix (recettes traditionnelles et aussi originales) +salade verte +entrée ou dessert.

La carte se renouvelle régulièrement et vous pouvez consulter le menu sur leur site Internet.

L’équipe d’accueil est nombreuse et très accueillante (assez rare à Paris ;-). La déco est rétro/moderne et décalée: décor à la française avec les bérets et tabliers pour les serveuses, table façon nappe vichy. Non, non, n’essayez pas de jouer au baby foot, il est fixé au plafond ! ;-). Et vous ne passerez pas à côté du rose fuschia et des blagues sur leurs panneaux et site Internet.

tenue

Ah si j’allais oublier. « Merci Jérôme » a remporté le Prix Snack Academy 2014 dans la catégorie snacking « fait-maison ». Ils en sont fiers et on les comprend!

Bon vous aurez compris, c’est une bonne adresse pour le midi où se mêlent terroir, modernité et humour.
Les Chats Toqués se sont lécher les babines, vous pouvez donc y foncer pour vos prochains déjeuners.

 

Merci Jérôme, déjà 4 adresses:

  • 8 rue de Marignan- Paris 8ème
  • 46 avenue Marceau – Paris 8ème
  • 23,28 rue des Acacias – Paris 17ème
  • 205 ter avenue Charles de Gaulles – Neuilly sur Seine (92)

Gnocchi maison à la sauce parmesan

gnocchi mention

Nous sommes des vrais amoureux des pâtes, qu’elles soient à la tomate, à la crème, au pesto et même tout simplement au beurre et parmesan, c’est toujours un vrai délice pour les papilles! On en ronronne de plaisir !

Et malgré ça nous n’avons jamais osé faire des gnocchis de pommes de terre maison. Nous avions une certaine appréhension sur cette recette en craignant que ce soit très long pour finalement un résultat très moyen.

Finalement, nous avons franchi le pas et nous ne le regrettons pas. C’est en effet une recette pas si longue, et gustativement très bonne. La seule petite difficulté réside dans le façonnement des gnocchis avec le geste  du « rouler-fourchette ». Après s’être fait la patte sur les premiers, on y arrive très bien. Et puis pas besoin d’en faire beaucoup car c’est très copieux.

Bon allez assez parlé, place à la star: le gnocchi !

Préparation: 30 min
Repos: 30 min
Cuisson: 15 min
Difficulté: difficulte 2 pattes

Ingrédients (pour 4 personnes):

  • Pour les gnocchis:

– 400 g de pomme de terre
– 220 g de farine
– 1 œuf
– Sel et poivre

  • Pour la sauce au parmesan:

– 25 cl de lait 1/2 écrémé
– 90 g de parmesan râpé (en morceau, à râpé soit même c’est idéal)
– 2 cuillères à soupe de Maïzena (surtout pas plus, sinon votre sauce est foutu!)

Epluchez les pommes de terre et faites-les cuire à la vapeur pendant 10 minutes environ (15 minutes si vos pommes de terre sont grosses), afin qu’elles soient tendres. Une fois les pommes de terre cuites, réduisez-les en purée, incorporez-y l’oeuf et ajoutez petit à petit la farine afin d’obtenir une boule non collante. Salez et poivrez à convenance.

Farinez bien le plan de travail et façonnez la pâte en un long boudin assez fin (4 cm environ). Taillez des morceaux tous les 1,5 cm. Vous obtenez ainsi des rectangles.

Munissez-vous d’une fourchette et retournez-là pour avoir le dos de la fourchette sur le dessus. Prendre un gnocchi et le roulez sur le dos de la fourchette en pressant un peu. Vous obtiendrez une forme plus ovale et un peu striée. Pas de stress si ce n’est pas tout rond et tout strié parfaitement partout (c’est impossible d’ailleurs). Laissez reposer les gnocchis bien farinés pendant 30 minutes au réfrigérateur.

Pour la cuisson, procédez de la même manière que pour des pâtes : faites bouillir de l’eau, ajoutez une pincée de gros sel puis jetez-y les gnocchis. La cuisson est terminée lorsqu’ils remontent à la surface, c’est très rapide, environ 1 minute !

Pour la sauce au parmesan : versez le lait dans une casserole, faites-le chauffer puis ajoutez le parmesan râpé. Laissez fondre le parmesan à feu doux en remuant avec un fouet. Ajoutez ensuite un peu de Maïzena pour épaissir la sauce (allez-y au fur et à mesure car si vous en mettez trop, c’est fini!), et poursuivez la cuisson 3 minutes en fouettant énergiquement, puis retirez du feu.

Egouttez les gnocchis, salez, poivrez et servez bien chaud accompagné de la sauce au parmesan.

Lire la suite

Quand l’épluchage de légumes devient Exki …

Après la participation au Resto Cœur des femmes hier pour l’association Cœur de femmes, nous avons continué notre WE solidaire en nous rendant à l’opération Soupe Solidaire organisée par Exki, dans son restaurant 116 av de Paris (XIIIeme), au profit de l’association La Mie de Pain.

affiche mention ok

Le principe: tu épluches et coupes en petits morceaux les légumes préalablement sélectionnés qui serviront à faire la soupe qui sera distribuée dès ce soir pour les personnes en difficulté de l’association La Mie de Pain.
Simple, ludique et convivial !

epluchageNous étions sur la terrasse du restaurant en petits groupes, répartis par recette. Nous avons participé au mijoté de potiron!

soupe potiron

Une ambiance très chouette, sous le beau soleil de ce dimanche printanier et entraîné par du bon son par le DJ présent pour l’opération.

DJ

C’était tellement sympa qu’on a réussi à oublier notre super style avec nos charlottes, tabliers et gants en plastiques 😉  Bon, c’est pour la bonne cause, donc pas de soucis.

Et pour nous remercier, Exki nous a offert une boisson et un sac Bio brandé et un petit pin’s à l’effigie de l’opération. Sympa, non?

cadeaux

Les enfants n’étaient pas en reste. En effet, il y avait à l’intérieur deux stands d’animation qui leur était dédié: un stand princesse/déguisement et un stand pour les petits chefs en herbe.

animation enfants

Bravo pour cette belle opération culinaire et solidaire. Et merci à toute l’équipe Exki hyper sympatoche !

Vu le monde et l’envie de participer de tous les passants, je pense qu’il y aurait des partants pour renouveler souvent l’opération !

Avis de Domino: Moi je l’aurai bien mangé cette soupe…

Coup de gueule d’Eurêka: Oh….mais ça suffit! C’est à destination de personnes en difficulté! Vu ton bidon, je ne crois pas que tu sois dans ce cas….

Muffin Citron pavot, divin !

muffin citron pavot mention

En parcourant le vaste monde de la blogosphère culinaire, je suis tombée sur la jolie recette des muffins citron-pavot du blog « Mes instants de gourmandise ».

Par ce temps printanier, ça nous a tout de suite donner envie de tester la recette. Il faut savoir que nous avons un grand penchant pour les agrumes, surtout Eurêka (eh oui nous sommes toqués d’agrumes, et surtout de citron, pas classique pour des chats, hein?).

Amateur de goût prononcé, nous avons un peu modifié la recette pour gagner encore en intensité citron et avec la volonté d’ajouter un peu de croquant.

Vous l’aurez compris cette recette est gourmande et croquante ! 😉

Préparation: 10 min
Cuisson: 25 min
Difficulté: difficulte 1 patte

Ingrédients (pour environ une 10ne de muffins):
– 110g de sucre roux
– 200g de farine
– 2 œufs
– 1 sachet de levure chimique
– 2 cuil. à soupe de graines de pavot (vous en trouverez dans les épiceries fines ou dans les magasins bio)
– 10 cl de lait
– 100g de beurre
– 2 citrons
– 40g de citron confit en petits dés (vous en trouverez dans les épiceries fines ou dans les magasins bio)

– une 10ne de moules à muffins en silicone ou en papier

Préchauffer le four à 180°C.
Dans un saladier, mélanger énergiquement le sucre roux aux œufs entiers, jusqu’à ce que la préparation blanchisse.
Y ajouter en plusieurs fois la farine ainsi que la levure chimique.
 Faire fondre le beurre dans une casserole puis l’incorporer à la préparation
Ajouter le lait et le jus d’un citron et le zeste d’un citron et demie.
Ensuite, ajouter les graines de pavot et les dés de citron confit et mélanger de façon à ce que les graines et le citron confit se répartissent partout dans la pâte
Disposer la pâte dans les moules à muffins.
Faire cuire au four pendant 25 minutes.

Vérifier la cuisson à l’aide d’une pointe de couteau, il faut qu’elle ressorte sèche.

 

Astuce de Domino:  Vous pouvez  ajouter un glaçage au-dessus en mélangeant sucre glace, blanc d’œuf et eau.

Avis d’Eurêka: Ca ne m’étonne pas de toi, quel gourmand alors! Moi je les préfère nature avec une tasse de thé, divin !
Et recette pratique, vous pouvez en effet les garder 4-5 jours environ dans une boite hermétique et bien fermée 😉

Curry de Poulet, prêt en 10 min !

poulet au curry rouge

Lors de nos dernières ballades culinaires, nous sommes tombés sur le rayon Thaï, et notre choix s’est porté sur un pot de pâte de curry rouge.

Plein de goûts et de saveurs, et épicée, cette pâte est parfaite pour les soirs où l’on a peu de temps et qu’on veut quand même se régaler.

Vous aurez compris, c’est une recette simple et bonne, comme on les aime!

Préparation: 10 min
Cuisson: 5 min
Difficulté: difficulte 1 patte

Ingrédients (pour 4 personnes):

– 400 g de poulet
– 100 g de pâte de curry rouge (marque Thai heritage par exemple, trouvé à La Grande Epicerie de Paris)
– 200g d’aubergine
– 100 g de courgette
– 400 ml de lait de coco (2 petites briques)
– 2 cuil. à soupe de sauce de poisson
– 2 cuil. à soupe de sucre

Dans une grande poêle, Faire chauffer la pâte de curry rouge avec 200 ml de lait de coco.
Faire sauter 1 à 2 minutes.

Pendant ce temps là, couper la viande en petits morceaux. L‘ajouter dans la poêle et laisser sauter 3 à 4 minutes.

Couper l’aubergine et la courgette en quartiers, et les ajouter à la poêlée avec la sauce poisson et le sucre.

Ajouter le reste du lait de coco (la 2ème brique), mélanger et porter à ébullition, puis laisser frémir 3 minutes jusqu’à ce que les légumes soient cuits mais restent un peu croquants.

Servir bien chaud avec du riz.

Astuce de Domino:  Cette recette est très simple et êut s’adapter à toutes vos envies. On peut utiliser d’autres viandes comme de la dinde ou du bœuf. Quant aux légumes, il est possible d’ajouter des pousses d

Astuce d’Eurêka: Dans la même gamme, il existe la pâte de curry vert, qui elle est un peu plus salée et avec un peu plus d’amertume. Les deux sont excellentes mais très différentes

Resto Coeur de femmes, un resto éphémère au grand coeur !

Ce midi (15/03/2014), les chats toqués ont passé un très joli moment à l’atelier 750g, 60 rue du Faubourg Poissonnière, en participant à l’opération Resto Cœur de femmes.

affiche resto_coeur_de_femmes-210x300Tout au long de la journée du 15 mars, associées à des blogueurs culinaires, les résidentes de la Maison Cœur de femmes d’Aurore, proposeront un menu complet à 20 € pour le déjeuner et le dîner.

L’ensemble des bénéfices sera reversé à l’association afin de permettre d’améliorer l’équipement de la cuisine de leur maison d’accueil, lieu essentiel qui contribue à leur parcours de reconstruction après de longues années d’exclusion et d’isolement.

La Maison Cœur de femmes est, un centre d’hébergement et de stabilisation dont la mission essentielle est d’accompagner ses 25 résidentes au retour à une vie sociale stable. La vie en collectivité et la participation de toutes aux activités, telle que la cuisine est essentiel à la réussite de ce projet.

Nous nous sommes franchement régalés avec un menu ultra complet ! Vous serez bien calés après, parole de chats !service mention

Dès notre arrivée, un petit apéro au gingembre nous a mis tout de suite dans l’ambiance.

Puis nous avons dégusté une entrée toute en fraîcheur et finesse, une terrine aux légumes accompagnée d’une sauce tomate très bien relevée.

entrée mention

Pour le plat, on va se servir soi-même parmi plusieurs plats et accompagnements. Le plus dur sera de choisir car il y a beaucoup de propositions et tout a l’air bon!

Notre choix s’est porté sur le chou farci avec sa sauce champignonun gratin dauphinois, des aubergines et des céréales. A savoir que tous les plats ont été sélectionnés et cuisinés par les femmes de l’association, ce qui donne un goût particulier à ses plats plein de caractère et de sensibilité.

plat mention

Mesdames, vous pouvez être fières car  honnêtement c’est très bon et plein de générosité (oui les portions sont énormes 😉

plat 2 mention

Enfin, nous nous sommes léchés les babines avec un dessert, enfin plutôt un double dessert: un déguê, un dessert africain (aussi appelé Thiakry au Sénégal) qui est un yaourt sucré avec des graines de mil qui croquent sous la dent + un moelleux au chocolat aux noix. Succulent!

                 dessert mention                    dessert 2 mention

En un p’tit café pour bien finir le repas !

Un déjeuner fort agréable, assis à une grande tablé où nous avons eu la chance de déjeuner avec une des responsables de l’association Cœur de femmes et son mari, une autre personne travaillant dans le solidaire et son mari et la bloggeuse Elo à la bouche. Nous avons été ravis d’avoir partagé ce joli moment culinaire et solidaire avec vous !

Nous avons eu aussi la chance de rencontrer Pascale Weeks, du blog C’est moi qui l’ai fait, qui nous a accueillis chaleureusement et qui est aussi gentille et agréable que son blog est top!

Et merci aux équipes 750g de nous avoir si bien accueillis: les jeunes qui servaient et le chef Damien, très serviable et d’une grande gentillesse!

En partant, l’ambiance commençait à monter, qu’est-ce que ça va être ce soir !

ambiance

Si vous voulez vous régalez et en même temps servir une bonne action, vous savez où aller dîner ce soir!

L’Atelier 750g
60 rue du Faubourg Poissonnière
75010 Paris
Métro: Poissonnière

ticket

Rouleaux de concombre et rillette de thon

concombre rillette thon

Si vous aimez avoir de la fraîcheur, du goût et différentes textures à l’apéritif, cette recette est faite pour vous !

Mixer, roulez, roulez et dégustez !

Préparation: 15 min
Difficulté: difficulte 1 patte

Ingrédients (pour 4 personnes):

– 75 g de Rondelé ail & fines herbes
– 2 oeufs durs
– 1 boîte de thon au naturel (200 g)
–  1 concombre
–  1 cuil. à soupe de persil plat frais ciselé
– huile d’olive vierge
– sel
– piment d’Espelette

Égouttez et émiettez le thon, réservez.

Hachez grossièrement les oeufs, réservez.

Détaillez le concombre en fines tranches taillées dans la longueur, à la mandoline ou avec un éplucheur rasoir et réservez. Il est normal de ne pas pouvoir utiliser le cœur du concombre car impossible d’avoir de jolies lamelles à la fin.

Dans un grand bol ou au robot, mixez les oeufs durs hachés, le thon émietté, le persil ciselé et le fromage frais avec 1 pincée de sel et 1 cuillère à soupe d’huile d’olive.

Formez des boules de la taille d’un sushi puis les rouler dans une tranche de concombre.

Au fur et à mesure, disposez les bouchées à la verticale sur un plat de service. Vous pouvez vous aider d’un cure-dent pour que ça se tienne bien et c’est assez esthétique aussi!

Saupoudrez les rouleaux de piment d’Espelette puis servez (optionnel).

Lire la suite