L’AntiCafé, un lieu très cool pour bosser et grignoter à Paris

IMG_2344

Nous avons testé récemment l’AntiCafé, un lieu vraiment chouette et original et qui est difficile à décrire car le concept de restauration est inhabituel et unique, d’où le nom qui lui a été donné : L’AntiCafé !

C’est un concept qui vient de Russie et si l’on devait quand même le décrire, nous dirions que c’est une sorte de « café » dédié aux personnes voulant travailler dans un joli cadre. Pratique pour tous les étudiants qui souhaitent travailler hors de leur 12 m², ou encore pour les personnes travaillant en libéral !

lieu ok

Le principe est simple à l’AntiCafé: vous payez seulement le temps, le reste est gratuit !
Nous vous avions dit que c’était un concept original !

about-rebus

Vous vous installez donc confortablement dans un des fauteuils, canapés ou sur une table avec votre ordinateur, vous profitez du wifi très haut débit  et pouvez venir vous servir à volonté de boissons (café, thé, cappuccino, grenadine) et de petits gâteaux sucrés (cake, boudoirs, madeleine,…) et salés (snack).

manger boire

 

Un projecteur, une imprimante, un scanner et des jeux de société sont également à disposition. L’idée est que nous nous sentions comme à la maison. C’est pourquoi il est possible d’amener de quoi manger, déplacer les tables selon vos besoins, ou emprunter des livres dans la petite bibliothèque.

L’AntiCafé, c’est aussi une communauté. Une communauté de jeunes créatifs, passionnés et talentueux. Un endroit idéal pour se faire des contacts et trouver des gens qui vous ressemblent.

Ainsi, à l’AntiCafé des ateliers, des conférences sont organisés et des personnalités intéressantes pour animer des débats informels sont invitées. Vous pouvez aussi retrouver régulièrement des soirées musicales, des tournois de jeux de société, des soirées à thème ou des projections de films d’auteur. Pour être au courant de tous ces événements, RDV sur leur page Facebook.

join-our-comm-fr

NB: certaines des photos/dessins viennent du site de l’AntiCafé.

2 adresses dans Paris:

-> 79 rue Quincampoix, 75003 Paris, 01 73 73 10 74 (celui que nous avons testé ici)

Lun-Ven : 09h00 – 23h00
Sam-Dim : 10h00 – 23h00

-> 10 rue de Richelieu, 75001 Paris, 01 73 71 72 86

Lun-Ven : 09h00 – 23h00
Sam-Dim : 11h00 – 23h00

http://anticafe.fr
info@anticafe.fr

Publicités

Les filles à fromages, une association qui va vous faire fondre !

Lors de notre visite à la galerie Milk Factory (Paris XI), nous avons découvert le Cercle Officiel des Filles à Fromages et plus si affinités (COFFE).
Mais qu’est-ce qui se cache derrière ce drôle de nom ?
Les Chats Toqués ont enquêté et vous dévoilent tout sur cette association qui nous a fait fondre !

galerie

C’est l’histoire de femmes qui partagent la passion du fromage d’une façon très assumée et qui se sont données pour mission de rendre l’image du fromage glamour et de montrer qu’on peut en manger tout en restant sexy et féminine.
Le magazine du plaisir à table, le Grand Seigneur, a d’ailleurs décrit il y a quelques mois ce dernier phénomène comme: «une génération de femmes gourmandes qui souhaitent assouvir leurs passions fromagères comme les hommes, c’est à dire en toute liberté entre la salade et le dessert, et de préférence avec une tartine beurrée».

Cette association est née l’an dernier à Paris, à l’initiative d’un petit groupe de foodistas composé de restauratrices, comédiennes, femmes de médias, etc.. Ce collectif se réunit ponctuellement pour déguster tommes, camemberts, chèvres, crottins, fourmes, et pour prouver « qu’on peut rester belle et sexy en mangeant des fromages français » !

Pour prouver que l’élégance féminine allait de pair avec la passion fromagère, quoi de plus efficace qu’une expo de jolies photos les mettant en scène?
Du 7 février au 26 avril 2014, la galerie Milk Factory expose une vingtaine de superbes clichés drôles, élégants et bien sûr fromagèrement gourmands !
Des personnalités médiatiques ont joué le jeu comme revendiquent l’ex-miss France Alexandra Rosenfeld, l’humoriste et chanteuse Joséphine Drai, la chef Amandine Chaignot ou encore la comédienne Julie Boulanger.
Elles sont toutes passées devant l’objectif du photographe Thomas Laisné.

portraits

Au rythme d’une trentaine de nouvelles demandes d’adhésion par jour, on n’a pas fini d’entendre parler de ce collectif !
Vous aussi, vous avez envie de dire cheese? Pour rejoindre ce cercle féminin pas comme les autres, il vous suffit d’envoyer à cette adresse : contact@lesfillesafromages.com,votre mail, votre adresse, votre numéro de téléphone, le nom de votre fromage préféré et le petit blabla officiel ci-dessous :

«Je soussignée, XXXXXXXX, résidant à XXXXXXX, déclare souhaiter devenir membre de l’association du « Cercle Officiel des Filles à Fromages Et affinités », aussi communément appelée « Le Cercle des Filles à Fromages », ayant pour objet de réunir les amatrices et les amateurs de fromages français et de leur faire découvrir et déguster des produits laitiers d’exception. Je prendrais connaissance des statuts et du règlement intérieur qui me seront adressés par courriel ultérieurement. J’ai pris bonne note des obligations qui incombent aux membres, notamment une cotisation annuelle exceptionnelle de 1 euro.»

Choux d’enfer, le nouveau kiosque gourmand by C.Michalak et A.Ducasse

photo

J’ai testé pour vous le dernier concept street food qui vient d’ouvrir fin janvier à Paris!

Prenez deux grandes stars de la gastronomie française, Alain Ducasse et Christophe Michalak, mélangez leurs talents, leurs savoir-faire et leurs énergies et vous obtiendrez le tout nouveau spot gourmand : Choux d’Enfer.

La première chose qui marque en arrivant est le kiosque au design surprenant, innovant et aux lignes modernes. Il a été dessiné par Patrick Jouin himself (mobilier urbain et rétro).

Et puis bien sûr, il y a les choux. Alors, non, Christophe Michalak n’est pas derrière les fourneaux sur place, mais il a créé lui-même les recettes dans son laboratoire. Un concept qui fait toute la différence : des mini gougères salées, des chouquettes, des choux remplis à la dernière minute au moment où vous passez votre commande. Les choux sont livrés le matin pré-cuits puis repassés au four une 2ème fois sur place au kiosque pour éviter qu’ils ne se déssèchent trop vite. Le choux est sensible et délicat, eh oui ! Ils sont très croquants, même sans craquelin, et agrémentés de sucre perlé, de chocolat, d’amande au-dessus.
Les crèmes sont aussi préparées tous les jours et livrées le matin.

Il y a trois grands types de choux: les salés (les gougères), les sucrés garnis de crèmes et les chouquettes sans crème.

1- Les gougères:

Au Comté, décliné en 3 saveurs: curry, cumin, poivre.

Ça croque sous la dent, le fromage vient parfumer le palais sans le déborder. Un gougère en forme de craquant au fromage, une tartine croustillante en forme de boule. Le Curry est assez léger. Le Poivre s’accorde parfaitement avec le fromage.

2- Les sucrés garnis de crèmes

Cinq crèmes au choix: vanille de Madagascar, café, caramel, chocolat ou agrumes.

photo (1)

L’association des textures prend ici son sens et affirme l’idée générale. Les crèmes sont très bonnes, extrêmement  parfumées, onctueuse, sucrée juste ce qu »il faut pour soutenir les arômes puissants.

3- Les chouquettes

Agrémentées de pépites d’amande ou de chocolat.

photo (4)

Avis de Domino:  moi qui suis un grand gourmand, j’ai envie de résumer ce concept par  la fameuse expression: « C’est gourmand, c’est croquant ! »La gourmandise vient des crèmes garnissant les choux qui sont vraiment très réussies, savoureuses et pleine de saveurs. Par contre pour moi c’est croquant, mais trop croquant et même sec. Il est toujours intéressant d’avoir ce contraste de texture, mais le contraste est tellement fort, que ça provoque un certains déséquilibre. Le chou est perdu dans la crème. Après ça n’engage que moi!

Avis d’Eurêka: Je suis assez d’accord avec toi Domino. Faudrait-il mettre moins de crème peut-être? Avoir une pâte plus moelleuse, ce qui est très difficile pour avoir en même temps des choux bien gonflés?
Mais il faut l’avouer, ce kiosque est superbement placé, près de la Tour Eiffel, sur les rives de la Seine. Je pense que les touristes vont quand même se régaler !

Choux d’enfer
Croisement quai Branly et rue Jean Rey, 75015 Paris

Assortiment de 9 choux salés 7€
Assortiment de 10 choux (quettes) 5€
Assortiment  de 3/5/10 choux sucrés 6/9/17€

photo (2)